Otyugh

Misumena vatia

./1.jpg

Noms vernaculaires

fr

  1. Thomise variable => variable en couleur(?)

  2. Thomise citronné => peut prendre une couleur jaune

  3. Araignée-crabe => peut se déplacer latéralement de deux de ses paires de pattes les plus longues

en

  1. Goldenrod crab spider => se trouvent souvent sur les verges d'or

  2. Flower (crab) spider => attend sa proie sur les fleurs

  3. Banana spiders => peut prendre une couleur jaune

Biotope

  1. Observable de mai à juillet voire août

  2. Présentes dans le Nord de l'Amérique et en Europe.

  3. Affectionne les milieux ensoleillés et secs, tels que les pelouses, les prairies ou les zones rudérales mais aussi dans les prairies humides et les jardins, sur les fleurs, notamment les corolles blanches et jaunes.

Dysmorphisme

  1. Il y a plus d'individus femelles que mâles dans leur population (sex-ratio).

  2. De 3 à 5mm pour le mâle, 7 à 11mm pour la femelle.

  3. La femelle aura plus de mues (2 de plus) pour atteindre sa taille finale.

  4. L'espérance de vie des mâles et d'un mois, quand celle des femelles est de 2 ans.

  5. Les femelles adultes sont "sédentaires" (leur terrain de chasse est de quelques mètres), alors que les mâles doivent parcourir de grandes distances à la recherche de partenaires ; ainsi les mâles ont souvent une patte ou plus manquantes (30% d'entre-eux) dû à leur vie aventureuse ; heureusement, ces pattes peuvent repousser après une mue.

Vie de famille

Rencontre

  1. L’accouplement intervient au début de l’été. La femelle n'est récéptive qu'à sa seconde année de vie.

  2. La femelle n'émet pas de phéromone mais sème des soies derrières elles en se déplaçant, que les prétendants mâles utiliseront pour les trouver.

Accouplement

  1. Après accouplement, le mâle s’éloigne généralement sans avoir été attaqué par la femelle. Exceptionnellemnt il peut être cannibalisé si la femelle est agressive (en fin de saison surtout).

  2. Il faudra deux jours au mâle avant de pouvoir s'accoupler de nouveau.

Nid

  1. La femelle garde son nid jusqu'à ce que les œufs éclosent, après quoi elle meurt généralement quelques jours plus tard.

  2. Les principaux prédateurs du nid sont les guêpes, fourmis, oiseaux, autres araignées, musaraignes et lézards.

Jeunes

  1. Les jeunes araignées peuvent atteindre de grandes distance par "balooning" si elles trouvent leur environnement trop peu intéressant - au prix d'un prise de risque énorme !

  2. Le cannibalism tend à arriver entre petites araignées non-mature ; les autres types de cannibalisme surviennent dans 1% des cas ou exceptionnellement lors de fin d'accouplement.

Comportement

Chasse

  1. Elle se poste à l’affût sur des fleurs, qui surplombent en général la végétation environnante; dès qu’un insecte pollinisateur s’approche de la fleur, l’araignée l’agrippe en un éclair et l’envenime (venin paralysant) aussitôt.

  2. Sa survie dépend largement du choix de zone de chasse ; elles suivent les ombelles environnantes voir si elles sont plus visitées, et tendent à se déplacer là où la chasse serait les plus profitable ; cependant certaines population font systématiquement l’inverse (dysmorphismes de population) la raison de ce comportement est inconnu.

  3. La chasse est surtout en journée, mais elle peut étendre ses périodes de chasse en cas d'augmentation d'activité nocturne de papillons de nuit, typiquement en début Septembre.

Proies

  1. Souvent elle consomme des proies plus grand qu'elle - avec un petit taux de succès cependant. Elle les consomme en les suçant après avoir injecté des enzymes digestives.

  2. Mouches, abeilles, papillons, sauterelles, libellules, syrphes... En cas de disette elles peuvent consommer du polen et du nectar. Les araignées immatures commencent avec de plus petites proies comme des pucerons et moustiques.

  3. Les bourdons contiennent le plus de biomasse, mais c'est les petites syrpes qui sont les plus souvent capturées avec les abeilles et papillons de nuit.

Changement de couleur (homochromie)

  1. Sa livrée correspond généralement parfaitement à la couleur du support sur lequel elle se tient ; cela a été documenté chez les femelles mais ne l'a pas été chez mâles et juvénile chez qui le phénomène est moins évident.

  2. La couleur de la femelle peut varier entre le jaune et le blanc, voire vert pâle.

  3. Pour passer de jaune à blanc, l'arraignée doit excréter ses pigments jaunes (ça lui prend ~6j), mais à l'inverse pour redevenir jaune cela prendra plus longtemps (de 10-25j).

  4. Des araignées auquel on retire la vue perd la capacité d'adapter sa couleur à son environnement.

  5. Une araignée peut se retrouver blanche sur des fleurs roses, les faisant sauter aux yeux humain ; cependant ce n'est pas sans logique : les arthropodes manquent souvent de photo-récépteurs pour le rouge et voient donc ses araignées blanches sur rose, sombres sur un fond sombre.

  6. Parfois en consommant une proie colorée, l'araignée elle-même peut changer de couleur (exemple avec des drosophiles à yeux rouge faisant tourner leur abdomen rose).

Trivia

  1. Elle peut retenir ses excrétions 50 jours ! Elle se retient sur ses zones de chasse car elle pourrait alerter ses prédateurs.

  2. Une minorité de mâles (~10%) protègent des femelles pas encore mature, presque tous s'accouplent avec elles après leur mue adulte. Ce ratio bas est lié au sex-ratio bas.

  3. Ses chélicères ne peuvent pas traverser la peau humaine et son poison paralysant trop faible pour atteindre de grands animaux.


Références

insecte.org (détermination)

Wikipedia en (source principale)

Wikipedia fr

Galerie insecte.org

Fiche Jessica-joachim